Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Etre bien dans son assiette | Page d'accueil | Cueillis dans une brocante »

12/06/2011

Grâce à vous, le casse tête du lit est résolu !

 

Un grand merci à vous toutes pour vos précieux conseils avisés qui ont permis d’éclairer ma lanterne - C'est rassurant aussi de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas et j'ai pu me nourrir de vos expériences -

Je me suis également rapprochée des professionnels de la petite enfance qui officient dans ma crèche afin de profiter de leur expérience.

 

Toutefois, la solution pour laquelle nous avons opté n'est pas une solution miracle que l'on pourrait calquer sur toutes nos culottes courtes. Le but c'est juste de vous faire part de notre cuisine interne mais pas de me prendre pour Dolto !!

 

Lorsque j’ai demandé conseils aux professionnels de la petite enfance de ma crèche, ces derniers ont insisté sur le fait que l’arrivée d’un petit frère pouvait être une expérience déstabilisante pour un enfant. Jusque là, je m’en doutais un peu et avais essayé d’y préparer le haricot tant bien que mal, mais ce n'est pas toujours facile car le haricot est encore petit.

 

Dans tous les cas, le mot d’ordre donné par la crèche est « éviter les chamboulements lors de cette période ». En effet, le grand va être amené à « partager ses parents » et n’aura donc pas forcément envie de faire « d’autres concessions » (ex. laisser son petit frère s’approprier ses jouets, son lit ou encore sa chambre).
Or, pour le coup, on n’a pas toujours le choix. Dans notre palace parisien de 60m2, impossible que chacun ait sa propre chambre, la cohabitation s’avérait donc inévitable.

 

Alors pour essayer que ça se passe au mieux, voici le plan de bataille que nous avons élaboré :

 

En amont > Avant l’arrivée de la brioche, nous avons pris notre temps et avons « transformé » l’antre du haricot au fur et à mesure. On a dû notamment changer quelques meubles de place pour que tout rentre (une sorte de Tetris grandeur nature) mais on n’a pas touché à son lit (il est resté à la même place et on ne l’a pas changé)

 

IMG_3397.jpg

 


On a décidé aussi de ne pas installer le lit de la brioche tout de suite dans la chambre, on a laissé un espace vide où on a juste mis un transat pour quand même occuper l’espace.

 

IMG_3398.jpg

 

Ca s’est donc fait tranquillement. Si l’écart avait été plus grand, et si on avait senti le haricot prêt, on l’aurait changé de lit quelques mois avant l’arrivée de la brioche. Mais le haricot est attaché à son lit et aime bien se lover la nuit contre ses barreaux. Il n’avait donc pas l’être pressé de passer à un lit  « de grand ». En plus, pour le faire un peu avant l’arrivée de la brioche, il aurait fallu faire la transition à 1 an ½  (pour rappel, ils ont pile 2 ans d’écart) et ça nous paraissait tôt. Et dernier point qui a finit de nous convaincre, vu qu’ils partagent la même chambre, on ne voulait pas que le haricot voit son frère intégrer son propre lit et qu’il ait le sentiment de s’être fait virer. Autant qu’il vive bien la transition dans un lit junior et que ce soit une expérience valorisante et non frustrante pour lui.

 

 

Le jour J > Quand notre belle brioche est arrivée, nous l’avons gardé dans notre chambre pour éviter que ce dernier ne réveille Aloïs toutes les 3H (oui, on oublie vite les réveils toutes les 3H !!!) Il dort donc avec nous, dans notre chambre, dans son petit couffin.

 

Dès qu’il commencera à faire l’ébauche d’une nuit (très vite j’espère), il intégrera l’antre du haricot qui deviendra aussi sienne. A ce moment là, on impliquera Aloïs en lui demandant s’il a envie que son petit frère le rejoigne. Au moindre « oui » concédé du bout des lèvres, on installera le lit de Vadim dans leur chambre. On choisira alors un nouveau lit pour la brioche.

 

Questions pratiques : Pour le lit du coup, on a pévu d’en racheter un quoi qu’il arrive pour la brioche et à la rentrée prochaine, on mettra Aloïs dans un vrai lit, cela coïncidera aussi avec sa rentrée en crèche et c’est en 3ème année qu’ils les font passer dans des lits junior. Comme ça, on le fera en même temps.

Quant au petit lit bébé d’Aloïs, plutôt que de le mettre à la cave pour qu’il y soit oublié, on va le donner aux grands-parents pour qu’il y coule une paisible retraite et qu’il puisse accueillir la brioche de temps en temps ou ses futurs cousins.

 

Comme je vous le disais, il ne s’agit pas d’une solution miracle mais c’est celle qu’on a choisit. Il est vrai que l’arrivée d’un deuxième est un vrai chamboulement pour l’aîné. Je crois qu’on n’avait pas forcément bien appréhendé ça. On a vu quelques changements de caractère de la part du haricot, liés aussi à une lutte de territoire ! Je vous en dis plus là-dessus dans une prochaine note.

 

Et vous, vous avez géré ça comment ou quelle est la solution que vous envisagez ?

 

 

22:11 Publié dans Home Sweet Home, Jolis Mômes | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook |

Commentaires

Ici, notre "grande" aura juste 4 ans à l'arrivée de son petit frère, et on a le même problème d'espace (2 chambres, la nôtre et la sienne, toute petite). On a décidé de mettre bébé dans son berceau dans notre chambre au début, et quand notre grande aura accepté l'idée, bébé ira dans sa chambre. On envisage d'acheter un lit haut avec barrière pour elle et de mettre son lit actuel en-dessous pour bébé... Peut-être pas la solution du siècle, mais, je crois, la meilleure jusqu'à ce qu'on déménage...

Écrit par : Des Moulins | 12/06/2011

Répondre à ce commentaire

d'abord félicitations pour la brioche ! chez nous (21mois d'écart), quand bébé a fait ses nuits (vers 2mois) il a rejoint sa "grande soeur" dans le lit parapluie (qu'on avait déjà) dans sa chambre pour éviter l'achat d'un 2ème lit à barreau. Et après 6mois, quand la grande a eu son lit de grande, il a récupéré le lit à barreaux !

Écrit par : sol | 13/06/2011

Répondre à ce commentaire

A la lecture de votre "stratégie douce" pour que chacun prenne sa place, je crois que vous avez fait le bon choix.
Effectivement, pour le vivre en ce moment encore, je trouve qu'il est plus facile et surtout très agréable d'avoir son nouveau né près de soi la nuit pendant les premiers mois (surtout quand on l'allaite).
D'ici à ce que la brioche fasse ses nuits, Aloïs aura eu un peu de temps pour s'habituer à partager ses parents et son espace.
Il aura peut être même envie que Vadim le rejoigne pour être à égalité (personne dans les bras de maman, mais plutôt tous ensemble dans la chambre des enfants)...?
En tous les cas, le temps vous dira si vous avez fait le bon choix. Et puis rien n'empêche un petit changement de stratégie ou de timing si c'est nécessaire.
:-)

Écrit par : pauline | 13/06/2011

Répondre à ce commentaire

Chez nous, les 2 enfants ont 22 mois d'écart. Comme nous ne voulions pas acheter un deuxième lit à barreaux pour quelques mois ni que la grand pense qu'on lui volait son lit pour le donner à son petit frère, on l'a passé à un lit junior extensible (90 sur 140cm au début puis 90 sur 190cm ensuite) à 18 mois et nous sommes ravis de cette solution. Pour vous, trop tard pour le faire avant la naissance mais vous pouvez toujours le mettre dans un lit junior maintenant et ne ressortir son lit bébé que quand Vadim ne tiendra plus dans le berceau (on avait trouvé important de ranger le lit pendant la période où il n'était plus celui du grand mais pas encore celui du petit).
Par contre, je ne pense pas ce soit pas une bonne idée de demander à Alois son avis pour qu'il partage sa chambre. Lui expliquer mainte et mainte fois, oh que oui mais demander ce genre de décision à un enfant de 2ans : il n'a pas l'âge de choisir ce genre de choses d'autant plus que au final, c'est vous qui décidez... enfin, j'espère...
Bon aménagement ! :-)

Écrit par : Laet102 | 13/06/2011

Répondre à ce commentaire

Mes grands doudoux ont 18 mois d'écart. Ils n'ont jamais eu partager la même chambre, mais c'est ce que j'ai fait pendant 10 ans avec ma soeur (16 mois plus jeune) et c'était chouette (sauf les nuits où elle vomissait ou les nuits où elle avait des crises de bronchites asmathiformes )!
Par contre, on avait fait le choix, comme toi, d'acheter un nouveau lit pour Chupa et ne pas passer TiBiscuit dans un lit évolutif à 18 mois.
On avait choisi un lit à 45 euros et il était très bien!
On a d'ailleurs racheter le même pour Chichi car celui de CHupa avait moisi à la cave et celui de TiBiscuit, on l'avait revendu.

Bon courage!
Chichi a 3 mois et il fait de très belles nuits depuis 3 semaines ;)
Et il est maintenant dans sa chambre

Écrit par : MissBrownie | 13/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis éducatrice de jeunes enfants et c'est vrai que l'arrivée d'un 2ème est un vrai chamboulement dans la vie d'un enfant, on ne s'en rend pas vraiment compte en tant q'adulte. En tout cas, je trouve que tu as fais de très bon choix. c'est important de ne pas trop lui imposer de changements.

Écrit par : Choufleurlajolie | 13/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je pense que vous avez fait le bon choix. néanmoins je pense comme Laet102, il ne faut pas demander son avis à Aloïs. Je pense qu'il faut lui en parler, lui expliquer comment va se dérouler la suite mais pas attendre qu'il vous donne son aval (après, c'est un avis perso).

Ici, quand n°2 est arrivé, il a dormi dans notre chambre car je ne me voyais pas me lever 15 fois par nuit pour monter un étage afin de l'allaiter.
N°3 étant prévu pour fin janvier 2012, je ne pose pas la question pour l'instant de la gestion de la cohabitation. Il/elle dormira avec nous au début et tout le temps qu'il/elle sera encore allaité(e) la nuit. Après, je pense que la cohabitation sera inévitable avec n°2 (car on a que 3 chambres), sauf si on arrive à trouver LA maison de nos rêves à tarif raisonnable (mais ça, je pense que ça restera un rêve...).

Sinon, j'adore la déco de la chambre de tes petits. Où avais-tu acheté le lit d'Aloïs ?

Bises

Écrit par : Alice | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Comme vous, mon p'tit bonhomme n°1 a 25 mois et son p'tit frère arrivera dans 1 mois et comme vous, on prépare cette arrivée en essayant d'y mettre le plus de "douceur" possible dans ce grand chamboulement. La chambre évolue donc petit à petit depuis quelques semaines pour "faire de la place". Notre ainé est toujours dans son lit à barreaux et on n'a pas encore installé le lit du futur petit frère non plus. Au début, le bébé dormira dans notre chambre. Ensuite, quand il commencera à faire ses nuits, on envisagera de le mettre dans la mettre chambre que son frère.
En tout cas, je suis de très près vos messages concernant cette période si délicate de l'arrivée du p'tit frère car je vais vivre tout cela à quelques mois de décalage !!!
Virginie

Écrit par : VirginieChat | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Féliciations pour Vadim ! J'aime beaucoup votre blog.

Bref, pour le lit, nous avons anticipé les choses et acheté un grand lit à l'ainé, Oscar, en décembre dernier, soit 3 mois avant la naissance de son petit frère, et pour ses 2 ans à lui. On l'a emmené dans la boutique pour le choix et la commande, puis, on lui a demandé de nous aider pour le montage (aide relative mais bon, il a participé avec ses outils en plastique !!). Ensuite, comme toutes les chambres de l'appartement allaient désormais être occupées une fois la chambre d'amis occupé par le bébé, il fallait trouver une idée pour avoir un lit d'appoint. Du coup, nous avons pris soin que le lit d'Oscar comporte un lit gigogne-tiroir.

On a insisté sur le fait qu'il avait un grand lit et que c'était une vraie "promotion"(!), que tel ou tel copain aussi avait un grand lit, et surtout son papa a passé les 2 premières nuits à côté lui dans le lit gigogne et ça, il a adoooré ! C'était quand même un gros intérêt pour lui qu'on puisse dormir à côté de lui !! Et puis pouvoir monter et descendre de son lit seul, c'est quand même génial... pour lui ! Evidemment, Oscar a une petite barrière pour éviter qu'il ne tombe de son lit, et ça c'est indispensable dans son cas.

Enfin, le lit à barreaux est resté à la cave durant un bon mois afin qu'il ne passe pas d'une chambre à une autre instantanément. Cela dit, Oscar a très bien compris ensuite que c'était son lit qu'on installait dans la chambre de son petit frère, mais à ce moment là, il avait déjà passé le cap et trouvait que c'était vraiment un lit pour les bébés et pas pour lui !!

Par contre, mais çà c'est pour l'autre thème, la jalousie est forcément un peu présente depuis la naissance du 2ème, mais globalement, ça ne se passe pas trop mal !!! Oscar n'intervient dans "l'éducation" de son petit frère que pour nous dire que c'est le moment de le coucher dans son lit ou de le mettre dans son transat, de préférence dans un coin du salon!!! Et si ça ne tenait qu'à lui, ce serait toute la journée comme ça !!

Écrit par : chacha | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Pas facile de faire une place au numéro 2 tout en ménageant numéro 1. En tout cas, j'ai l'impression que vous avez plutôt bien géré cette nouvelle étape. Bravo !

Écrit par : Cerise | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Ici ma fille qui a eu 2 ans hier est passée au lit junior modèle HENSVIK de chez ikea avec une barrière, le lit bébé devenait trop petit et on lui a changé il y a 4 mois.
Son lit bébé est démonté et servira à sa soeur qui doit arriver en septembre.
Ici les enfants auront chacun leur chambre
Ca lui laisse le temps d'oublier son lit bébé mais elle est très contente de son grand lit et s'est vite adaptée.
En tout cas très jolies photos et jolie chambre

Écrit par : missplus | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Ici, l'écart entre les deux est un peu plus grand alors on a profité des deuzans du lardon pour lui offrir un lit de grand qu'il a adopté illico, son petit lit est donc rangé bien sagement en attendant numéro 2 dans 3 mois. Transition qui semble bien partie pour se faire en douceur (en tout cas à ce niveau là), notre objectif numéro 1 à nous aussi.
Et tout ça me fait penser que je n'ai même pas pris le temps de vous féliciter pour l'arrivée de la brioche : welcome vadim !

Écrit par : la quiche | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai trois enfants avec un écart de deux ans à chaque fois. Ils ont tous les trois dormi dans le même petit lit à barreaux. Avant chaque nouvelle naissance, on a préparé le grand frère puis la grande soeur à accueillir bébé et ils ont tous les deux vécu comme une "promotion" le fait de passer à un grand lit. Nous ne sommes même pas passés par un lit junior mais les avons installés directement dans un lit une personne. Ils étaient très fiers d'avoir un grand lit deux mois environ avant l'arrivée de bébé et tout s'est bien passé.

Écrit par : FeeCel | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

@ Des Moulins > Oui il faut bien souvent faire du bricolage, ce n'est pas évident de réussir à jouer à Tétris grandeur nature ! Mais ton idée semble judicieuse, j'aimerai bien voir le rendu !

@ sol > ah oui pas bête le lit parapluie, je n'y avais pas pensé !! Et, le deuxième qui fait ses nuits à deux mois ... je veux la même chose !!!!! Le haricot avait aussi fait ses nuits à deux mois et je rêve de la même chose pour le deuxième

Écrit par : toupie | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

@ pauline > Oui et comme tu le dis, c'est vrai qu'Aloïs n'aime pas le soir, quand il va se coucher, qu'on reste seuls avec Vadim. Du coup, j'ai même dû une nuit aller avec Vadim, dans la chambre d'Aloïs, le temps qu'il s'endorme car il voulait que Vadim soit avec lui (et moi du coup par la même occasion ;)

@ Laet102 > Le lit junior, on aimerait bien, mais là, la chambre risque d'être trop petite pour que tout rentre ... ah ces apparts parisiens !! Quand au fait de lui demander s'il a envie que Vadim le rejoigne, c'est une idée soufflée par des amis. Ils ont fait ça et apparemment ça c'est super bien passé. L'aîné n'avait pas le sentiment qu'on lui imposait la venue de sa soeur et il s'est senti responsable d'elle. Au final, ils étaient très contents d'avoir procédé ainsi... Et j'avoue que l'idée me tentait. D'autant plus que je suis sure qu'Aloïs dira oui tout de suite. Après, il ne faut pas qu'il se sente le "décideur" avec une dérive dictateur. Ce n'est pas lui qui fait sa loi bien sur.

@ MissBrownie > Ah moi aussi je veux de l'espace !!! Et pour les nuits de Chichi, je suis jalouse !

@ Choufleurlajolie > Merci pour ton message. C'est vrai qu'avec ces petits bouts, il faut faire attention à ce que l'on fait

@ Alice > Ahh ces problèmes d'espace ... Pour le lit, il vient de ... Vertbaudet tout simplement ! mais on en était très contents.

Écrit par : toupie | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

Ben nous en fait on a acheter un grand lit direct, le Deuz est pour novembre on s'est dit que c'était le bon moment! Au départ on voulait prendre 1 lit évolutif et puis une chez les Suédois on a opté pour le "vrai" grand lit celui la http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/80123993. Il est pratique car il est réversible, et comme nous aussi les deux vont devoir cohabité on a pensé au gain de place, le fait qu'il fasse petit lit superposé (pas trop haut),, on a trouvé ça plutôt pratique. Nous l'avons customisé bien sûr car ce pin et ce bleu, sans commentaire. Charlie est super fière et dort super bien! Et du coup le petit lit à barreaux ira direct le Deuz et je pense que Charlie n'aura pas l'impression qu'on lui pique son lit. On est ravi de notre choix.

Écrit par : Moicharlie | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

Ici n°2 et n°3 ont 26 mois d'écart. 2 mois avant la naissance (soit aux 2 ans de n°2) on l'a installé dans le grand lit, il etait content de cette promotion, de ce passage au statut de grand. Il y eu déménagement de chambre, on les a installé dans la chambre la plus grande, il y eu donc nouvelle chambre et nouveau lit ! Le lit a barreau etait dans un coin de la chambre mais il n'a jamais voulu y retourner ! Sa soeur a intégré le lit à barreau vers ses 3 mois (avant elle etait dans un berceau en osier dans notre chambre) et tout s'est bien passé ! :)

Écrit par : Nutella | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire