Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« ❤ 4 mois ❤ | Page d'accueil | T'as le look coco ! (pour la rentrée) »

04/10/2011

On trinque ?

Quand ma brioche a décidé de snober mon sein pour aller flirter avec le bib', j'en ai été toute chamboulée ... Après 3 mois de bons et loyaux services, la brioche a décidé qu'il était temps de passer à autre chose.


J'en vois déjà certains se dire "Dis donc, je l'ai entendue se plaindre plusieurs fois et dire que c'était fatiguant d'allaiter quand on a deux enfants ..." 

Alors oui, je ne vais pas vous mentir.

Allaiter, pour moi, c'était loin d'être une sinécure : les fuites et les auréoles qui se dessinent sur le joli top que l'on vient d'enfiler, les seins qui peuvent devenir douloureux, la fatigue liée à la production de lait, l'ainé qui a TOUJOURS besoin de vous au moment où vous allaitez son petit frère, les soutiens gorge de grand-mère,  le fait d'être toujours à portée de "sein", etc. ...

Pas de tout repos donc !

 

Mais en même temps, ces moments là sont tellement précieux. Quand ma petite brioche plante ses yeux dans les miens et esquisse son sourire avant de se remettre à téter, cela me remue toujours autant. Et ces moments là, je ne les ai plus avec le bib'.

Attention, je ne fais pas ici l'apologie de l'allaitement et ne suis pas une terroriste combattant l'utilisation du bib' ! Bien au contraire. Je vous parle juste de mon cas personnel et de la façon dont je l'ai vécu.

 

Quand l'allaitement s'arrête, ça marque quand même une étape. Et là, je ne m'y attendais pas vraiment, d'autant plus que pour le haricot, ça ne s'était pas du tout passé comme ça. J'avais décidé d'arrêter à telle date et j'avais ainsi eu du temps pour l'y préparer et ... m'y préparer.

 

Or, pour la brioche, c'est lui qui m'a fait comprendre qu'il était temps de passer à autre chose ! Une fois goûté au bib' et au lait qui arrive sans effort, il est dur de lutter !

Pour le moment, j'ai réussi à garder un petit "apéro" du soir pour ma brioche. Le but est avant tout de lui donner quelques anti-corps pour sa rentrée en crèche. Et pour le moment, ça semble marcher : c'est le seul qui a échappé à la gastro automnale ramenée par le haricot.

 

 

Mais, ne vous inquiétez pas pour moi. J'ai vite retrouvé les avantages à ne plus allaiter ! 

 

 

photo-76.jpg

11:28 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : allaitement | |  Facebook |

Commentaires

je suis d'acc ac toi, ce sont des moments précieux ... allez tchin :)

Écrit par : LC & moods | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

c'est une page délicate à tourner, comme si on coupait le cordon une seconde fois..mais comme tu le dis il faut voir les avantages que tu retrouves..

Écrit par : fleur | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que les débuts sont durs avec un aîné...mais çà vaut tellement le coup pour ces moments partagés ! je commence également le sevrage avec la reprise à la crèche...mais nous gardons ce plaisir pour le matin et le soir l'histoire de prolonger la maternité...
très joli blog en tout cas.

Écrit par : Paoh | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

Ma fille n'a jamais vraiment bien tétée ça a été une déception. Mais comme toi je j'aimais pas beaucoup toutes les contraintes qui entourent l'allaitement...

Écrit par : Anaisl57 | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'aimais pas je j'aimais...

Écrit par : Anaisl57 | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

Pareil... Le mien s'est mis à arrêter le sein pour le biberon. J'ai pourtant tout fait pour lui redonner le goût de téter le bon lait de maman. Mais rien n'a fait et même quand je tirais mon lait, il n'en voulait pas... Moi qui en avais réellement marre de l'allaitement, ça m'a fait un choc de ne plus le sentir contre moi. C'est con à dire mais j'ai failli en pleurer, j'étais toute chamboulée... Du coup, le papa en a profité pour prendre le relais. Et puis, je me sens d'autant plus câline maintenant, je lui fais 1000 bisous par jour pour remplacer ce lien. Et puis, ouais ! On peut se prendre une murge. (pas encore essayée tu me diras...)

Écrit par : aurélia | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

C'est sûr que ce sont de merveilleux souvenirs...par contre içi pour ma mamz'elle, ça a été la guerre pour passer au bib', comme quoi ;)

Écrit par : nell | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

Et bien la mienne n'a pas envie de lâcher mon sein en tout cas. Tkt c qu'il grandit le petit.. ^^

Écrit par : Edwina D. | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

C super d'avoir allaiter 3 mois, moi je n'y arrive pas c pas facile avec deux enfants, ma fille s'endort systématiquement sur mon sein donc on est passé aux bibs et j'ai découvert les nouveaux biberons biboz de beaba ils sont tops avec des tétines uniques et oui une tétine pour toutes les tailles c top
alors j'ai remis au placard les avent et dodie mam.
Bref je conseille ces nouveaux bibs.

Écrit par : missplus | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

C'est mieux que ce soit lui qui décide, au moins tu n'auras pas le sentiment de le "priver" en y arrivant plus (fatigue ou autre) dans quelques mois ou en choisissant de reprendre un peu de liberté...

Écrit par : Salomé | 05/10/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis admirative devant 3 mois d'allaitement, c'est super courageux.

Courageux parce que pour moi l'allaitement est synonyme d'esclavage (j'ai allaité 3 semaines mes filles, je sais de quoi je parle) et de "bonne femme" à la maison.
Je ne veux pas tenir un discours féministe mais pour moi, c'est un vrai retour en arrière.
Quand au discours disant que les enfants sont en meilleur santé, par pitié, qu'on arrête avec ça, RIEN n'a été prouvé, quoiqu'en dise la Leche L...

J'espère que tu ne prendras pas mal mon point de vue mais dès que j'entends parler d'allaitement c'est plus fort que moi...

En tout cas, j'étais sincère et suis admirative.

Quant à Vadim il est tjs aussi mignon.

Écrit par : Virginie | 05/10/2011

Répondre à ce commentaire

A la vôtre !

Écrit par : Kraby | 05/10/2011

Répondre à ce commentaire

Comme je comprends ta déception (si on peut l'appeler ainsi).
Moi aussi j'ai été toute chamboulée quand mon N°2 s'est sevré (bon OK je l'avais déjà allaité 1 an, c'est pas mal mais je me voyais bien continuer encore un peu, en parallèle de la diversification).
Par contre, je n'ai pas connu les désagréments (auréoles sur les tops, ...).

Dis-toi que ta brioche a pris ce dont elle avait besoin.
Et puis finalement, le sevrage n'a pas que des inconvénients ;-)

Bises

Écrit par : Alice | 05/10/2011

Répondre à ce commentaire

@ LC & moods > Tchin ! Qu'est ce qu'on boit ? Champagne ?

@ fleur > Oui, notre bébé devient un peu moins bébé à ce moment là. Mais j'avoue que la coupe de champagne m'a aidé à passer le cap :)

@ Paoh > Idem, la brioche a un "petit apéro" matin et soir. Je complète avec le bib' mais au moins, il y a toujours un petit moment pour nous 2.

@ Anaisl57 > Oui pour allaiter, il faut quand même avoir une bonne dose de motivation car ce n'est pas toujours facile, voire contraignant. Mais on y prend goût aussi. Qui a dit que les femmes étaient pleine de contradictions ?

@ aurélia > Il faut effectivement trouver d'autres moments de calinade. Mais comme toi, même si j'en avais marre, ça m'a rendu toute chose d'arrêter. Le syndrome de la "page qui se tourne"

@ nell > Ah le mien aussi au début (avec les DbB) mais une fois passé au Dodie, ce n'était plus la même chose !

@ Edwina D. > C'est cool si tout se passe bien et que chacun y trouve son compte !

@ missplus > Ah je ne connaissais pas. De mon côté, il a refusé les DbB mais a adoré les Dodie.

@ Salomé > Oui c'est vrai. C'est quand même plus facile quand ce sont eux qui prennent la décision.

@ Virginie > Oui, je comprends qu'allaiter puisse être perçu comme de l'aliénation (être toujours là, éviter d'allaiter en public - donc rester chez soi, etc.).
Toutefois, le lait maternel a quand même des vertus indéniables - et qui ont été prouvées : Les anticorps passent par le lait, la composition du lait maternel change tous les jours pour s'adapter à l'enfant et sa croissance(contrairement à une boite de lait), l'enfant est habitué à des goûts différents, ... Bref, il y a des avantages certains.
Après ça doit rester un choix. Moi-même je saturais avec le côté assigné à résidence. Mais j'avoue aussi que ce lien là, je ne l'ai trouvé nul part ailleurs. Mais c'est personnel et 100% subjectif et je comprends aussi complètement que certaines femmes ne veulent pas allaiter. Et qu'on ne dise pas que ces femmes sont égoïstes et qu'on ne dise pas non plus que les femmes qui allaitent le font pour se faire plaisir.

Écrit par : toupie | 06/10/2011

Répondre à ce commentaire

juste un mot à dire: à la tienne!!!

Écrit par : Aurély | 06/10/2011

Répondre à ce commentaire

Hé hé, tchin tchin !

Écrit par : Céleste | 07/10/2011

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas à quelle heure je t'avais écrit mon commentaire, mais en l'écrivant je ne savais pas encore que pour moi aussi la fin de l'allaitement était venue... Tristan refuse catégoriquement le sein depuis une semaine. Bien sûr, c'est mieux qu'il l'ait choisi lui même, bien sûr, c'est mieux qu'il n'y ait pas de "dernière tétée" trop pleine d'émotions, mais c'est duuuuuuur à accepter quand même !!!

Écrit par : Salomé | 10/10/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je n'ai pas lu votre article, désolée...

je vous contacte pour savoir si je peux mettre sur mon blog votre photo avec pour trinquer le biberon et deux coupes de champagne?

J'en cherche une pour illustrer mon prochain article et compte tenu de ce que ça illustre, autant dire que je n'ai encore de biberon chez moi.

Bonne année.

Cordialement.

Monoi

Écrit par : Monoi | 10/01/2014

Répondre à ce commentaire