Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Carte blanche pour Black Friday | Page d'accueil | La période de l'avent »

30/11/2014

Et si on se faisait une toile ? #4

 

Il n'y a pas très longtemps, nous avons eu la chance d'aller voir les aventures du petit ours péruvien, nommé Paddington, en avant première. Il s'agit d'une adaptation cinématographique des aventures de l'ours sympathique créé par l'écrivain Michael Bond.

Cette comédie familiale est produite par David Heyman, le producteur de "Harry Potter", c'est dire si ce petit ours était entre de bonnes mains !

 

A la base, je pensais que c'était le genre de film que l'on va voir uniquement avec ses enfants, histoire de leur faire plaisir. Mais je dois dire que je me suis amusée du début à la fin, plongeant complètement dans l'aventure !

 

22112014154624_paddington.jpg

 

Paddington, c'est un un petit ours péruvien fraichement débarqué à Londres, à la recherche d'un foyer aimant et chaleureux. Au lieu de cela, il se retrouve confrontée à une ville où la grisaille et la pluie tranchent avec la chaleur du Pérou et où personne ne prête attention à un petit ours, seul, perdu sur le quai d'une gare. Heureusement, Mme Brown va, quant à elle, se retourner sur lui et lui tendre la main, malgré l'air circonspect de son mari.

Une fois dans la maison de ses hôtes, Paddington va se révéler aussi gaffeur qu'attachant et finira par ravir le cœur de sa famille d’accueil, en devenant un des leurs, à part entière.

 

Paddington-36858_5.jpg

 

Paddington-36858_7.jpg



Le personnage Paddington est bluffant de réalisme et ses expressions sont d'une telle justesse qu'il est difficile d'y résister.

Les acteurs sont eux aussi parfaits dans leur rôle et autant vous dire que le haricot magique était pétrifié face à une Nicole Kidman grimée en taxidermiste sans vergogne. Enfin, le doublage de Paddington par Guillaume Gallienne est d'une pure merveille 

Quant aux décors, on craque complètement : on se retrouve dans Portobello Road avec ses maisons colorées, au Muséum d'histoire naturelle, ... une visite délicieuse de Londres qui donne envie de monter dans le premier Eurostar.

 

 

Et voila la bande annonce !

20:48 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

Commentaires

Sympa ton blog :) bonne journée

Écrit par : Gilles | 01/12/2014

Répondre à ce commentaire

Je voulais glisser des bons pour une place de ciné dans le calendrier de l'avent des lardons, je crois que j'ai trouvé ce que je vais les emmener voir !

Écrit par : mariecoconuts | 01/12/2014

Répondre à ce commentaire