Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« T'as le look coco ! (#7) | Page d'accueil | Debout, ensemble »

09/01/2015

Parce qu'on est libre, parce qu'on est solidaire

 

D'habitude, je viens ici pour vous parler de choses futiles et récréatives, pour badiner avec la mode ou encore pour partager avec vous un meli-mélo de bons plans.

 

Cette bulle récréative, cette parenthèse enchantée, j'y tiens. Elle me permet de saupoudrer mon quotidien de douceur.

 

Or, aujourd'hui, je n'arrive pas à me réfugier dans cette bulle.

Aujourd'hui, je suis triste et complètement hébétée.

Accablée de voir ces évènements tragiques se dérouler, triste de voir que des personnes se sont attaquées à des principes fondamentaux, à des valeurs inaliénables, à des libertés que l'on croyait inattaquables.

 

J'ai encore du mal à réaliser que l'humour peut tuer, que les dessins peuvent vous condamner, notamment dans le pays des lumières où l'on brandit la liberté d'expression en étendard.

Face à ces actes abjectes, inacceptables, j'ai une pensée pour ces hommes qui se battent pour exprimer leurs idées, à ces hommes courageux qui choisissent comme arme leur stylo pour répliquer aux balles des lâches, à ces hommes d'exception qui deviennent immortels, à ces combattant des libertés. 

 

Aujourd'hui, la meilleure façon de leur rendre hommage est de nous rassembler pour faire front, pour préserver nos libertés. Le pire serait donc de céder aux sirènes des amalgames et des stigmatisations, en se trompant de combat.

Nous sommes tous Charlie, ne l'oublions pas.

 

charlie-et-simon.jpg

Stéphanie Blake

17:13 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ton post. Effectivement, ne perdons pas de vu l'essentiel !

Écrit par : SO | 09/01/2015

Répondre à ce commentaire

Tu as tellement raison..

Écrit par : syb | 09/01/2015

Répondre à ce commentaire

@So > Oui, l'essentiel, celui que l'on a tendance à noyer dans le superflu.

@ Sybille >

Écrit par : toupie | 11/01/2015

Répondre à ce commentaire