Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les courses ? Oui, mais en ligne ! | Page d'accueil | Les supers héros sont de sortie »

21/09/2015

Notre petit bout de paradis

 

IMG_5302.JPG

 

 

Cela fait maintenant plusieurs semaines que nous avons posé nos valises à Bordeaux et il faut bien avouer que, pour le moment, nous sommes sur un petit nuage. Cela va peut être changer. Ou pas. Du moins, nous n’avons pas trop envie de nous poser ce genre de questions.

 

On savoure et on goute sans retenu à ces nouveaux plaisirs quotidiens. C'est une nouvelle vie en colorama qui nous attend, entre le bleu de l'océan et le vert des forêts de pin. La vie nous semble plus légère dans notre ville d’adoption. Bordeaux est doté d’une énergie folle, à la fois stimulante et enivrante, mais, en parallèle, il y a cette douceur de vie qui apaise, qui donne envie de réapprendre à prendre son temps.

 

Nous étions vraiment arrivés à saturation à Paris. Certes cette ville est fantastique et recèle des trésors culturels. Mais le prix à payer est souvent élevé. Je passais mon temps à courir, à me faufiler, à piétiner dans les transports, à jurer dans ma voiture, à esquiver la foule, toujours en gardant un œil sur ma montre.

 

J’étais toujours anxieuse, soucieuse de ne pas être en retard à mes rendez-vous pros et, surtout, inquiète d’arriver à l’heure au centre de loisirs, où les chouquettes m’attendaient le pied ferme. Un marathon quotidien épuisant et stressant pour moi, mais aussi pour mes chouquettes.

 

Nous sommes conscients de la chance que nous avons eue car de nombreux amis aimeraient aussi prendre la poudre d’escampette et s’extraire de la frénésie parisienne pour se mettre au vert. Mais cela n’est pas toujours aussi simple. De notre côté, cela faisait plusieurs années que ce projet nous tenait à cœur. Nous avons essuyé de nombreuses déceptions et avions même fini par perdre espoir. Et puis, cette occasion tant attendue s’est présentée, quand on ne l’attendait plus. Sans hésiter, nous l’avons saisie au vol et avons organisé notre déménagement et la vente de notre maison en un temps record, afin d’être à Bordeaux pour la rentrée des classes.

 

Nous n’avons pas coupé complètement les ponts avec Paris puisque, dans le cadre de nos travails, nous continuons à remonter fréquemment et en profitons pour voir nos amis. Mais nous sommes toujours heureux lorsque nous rentrons à Bordeaux.

 

Mais attention, à travers cette note, je ne cherche pas à dire que Paris est une ville infernale. Tout dépend de ses envies, de ses aspirations, de ses projets de vie. Nous, nous étions tout simplement arrivés en bout de course, dans cette ville, aussi trépidante que harassante. Et l’arrivée des enfants a aussi joué pour beaucoup, sans aucun doute.

 

Nous verrons moins nos amis parisiens, c’est un fait. Mais nous savons aussi que l’amitié est une chose qui s’entretient au fil du temps et nous avons bien envie d’y travailler quotidiennement en la cultivant assidument. En ce sens, la distance ne nous fait pas peur.

 

Et puis il y a les amis que nous avons rejoint et les belles rencontres qui se profilent, ces personnes que l’on découvre et que l’on a envie de connaitre davantage. Qu’on torde le coup à celui qui a dit que les bordelais étaient des personnes fermées !

 

De nouvelles aventures nous attendent donc, tous les 4

 

IMG_5656.JPG

 

 

08:50 Publié dans Globe Trotters | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : bordeaux, ma ville | |  Facebook |

Commentaires

Vous nous manquez les copains, mais vous semblez si bien là bas, qu'on va vite venir vous voir et découvrir votre paradis, c'est promis !
On vous embrasse fort fort !

Écrit par : celine | 21/09/2015

Répondre à ce commentaire

Quelle nouvelle vie inspirante ! Pourrais-tu en dire un peu plus sur comment vous avez réussi à trouver des jobs sur place ? Est-ce que tu pourrais donner des conseils sur ceux qui réfléchissent à une installation hors de Paris ? Merci beaucoup et bonne continuation !
Carine
--

Écrit par : carine | 21/09/2015

Répondre à ce commentaire

Que du bonheur pour vous!!! En espérant qu'on vous rejoindra vite!!!!!

Écrit par : Kytel | 21/09/2015

Répondre à ce commentaire

C'est vraiment une chance d'avoir pu partir à Brodeaux,d'autant que l'appart a l'air dément et évidemment vivre près de l'océaon quel luxe!!Cela dit je me pose une question,car étant lyonnaise d'origine,je sais qu'il n'y a pas qu'à paris qu'il y a des bouchons et des pb de transport...ne serait-ce pas plutôt le fait de vivre intra muros plutôt qu'en banlieue qui change la donne?Car je suis dans Paris (+boulot intra muros aussi)et je n'ai pas plus de soucis que ça de course contre la montre,une furieuse envie d'espace oui mais je ne vois pas en quoi le fait d'habiter Bordeaux changerait mon emploi du temps?En tout cas super de suivre cette aventure

Écrit par : lily | 22/09/2015

Répondre à ce commentaire

Comment te dire que je me retrouve complètement dans ton article.

Bon, ok, nous avons quitter Pau (rien à voir avec Paris) pour nous rapprocher de Bordeaux et nous avons choisi Lacanau comme destination finale. Quel bonheur de se réveiller tous les matins entouré de verdure, a 5 minutes de l'océan. Monsieur l'amoureux avait demandé sa mutation il y a presque 2 ans et il a fini par obtenir ce qu'il voulait.

En route pour une nouvelle aventure, loin de nos amis et de nos familles respectives mais quand je vois comment les gens sont accueillants et agréables ici je ne me fais pas de soucis sur nos futures amitiés possibles (surtout avec bébé à la crèche, ça aide à rencontrer des parents ;-) )

En tous cas bienvenue sur Bordeaux!

Écrit par : Marie | 22/09/2015

Répondre à ce commentaire

Je connais très peu Bordeaux, mais le peu que j'en avais vu, m'avais conquis :)
Et je partage ton avis d’élever ses enfants sur Paris.
Une nouvelle page se tourne, pour de nouvelles & belles aventures ;)

Écrit par : angie | 22/09/2015

Répondre à ce commentaire

Trouver son petit coin de paradis c'est tellement chouette, je suis contente pour vous

Écrit par : Wafa | 22/09/2015

Répondre à ce commentaire

@ Celine > Mais oui, venez ! Comme ça, on vous kidnappe et on vous garde ici :)

@ Carine > Malheureusement, je leur dirai que c'est le parcours du combattant. De notre côté, nous avons été extrêmement chanceux ... et avons gardé tous les deux nos jobs parisiens, dont moi en home office, avec des allers et retours à Paris. Le marché de l'emploi n'est pas aussi florissant qu'à Paris, les candidatures sont nombreuses, les postes rares ... il faut tenter sa chance, profiter d'un réseau ... et être patient ! ;)

@ Kytel > Ce serait tellement chouette !!

@ Lily > Oui ça joue c'est sûr ! Le fait d'être dans Paris et de travailler dans Paris est une chance. Mais, comme indiqué, moi j'ai surtout senti que c'était avec l'arrivée des enfants que cela est devenu compliqué. Avoir un peu d'espace, dans Paris (ex. 3 chambres), reste un luxe que peu de personnes peuvent s'offrir. Ils finissent alors, comme nous, en banlieue - même proche - et entrent dans la course, entre le travail, la crèche, l'école ... Et puis ici, on est dans le centre, dans un quartier très sympa, avec tous les commerces que l'on aime à côté. On aurait jamais pu se le permettre (financièrement à Paris). C'est l'équation espace + hyper centre + quartier sympa. Et je crois que Paris m'épuisait. Je voulais une ville plus "à taille humaine"

@ Marie > Oui, l'école permet vraiment de se faire des nouveaux amis, c'est super. Et ici les gens sont tellement accessibles et chaleureux (contrairement à ce que l'on entend) C'est un bonheur. Et Lacanau, quelle chance !

@ Angie > Oui je suis sure que ça te plairait ! Tu pourrais faire de longs footing sur les plages ;)

@ Wafa > Merci :) Maintenant, on va s'y accrocher comme une moule à son rocher. On a toujours cette épée de Damoclès au dessus de la tête avec nos boulots parisiens mais je pense qu'on ne pourra plus faire marche arrière ...

Écrit par : toupie | 24/09/2015

Répondre à ce commentaire