Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2011

Une "petite" surprise nommée Vadim ...

Vous spéculiez sur la venue ou non de Numérobis...

Alors oui ! Numérobis est arrivé vendredi en fin d'après-midi, comme une flèche (effet deuxième parait-il)

 

Et j'avais effectivement programmé des notes comme celle sur les chaussons (bien vu Kraby). Je n'étais pas en train d'écrire une note en salle de travail je vous rassure. Certes, je suis une maman 2.0 mais quand même ...

 

Vendredi, à 18H31, on a découvert que Numérobis était ... Vadim et autant vous dire qu'on était sur un nuage. 

Son grand frère n'arrête pas d'appeler "Badiiiine, badiiiine" et faisait le fier à la crèche devant ses petits copains.

Et Vadim est tout simplement ... merveilleux, beau, calme, doux, tendre, attachant, etc. C'est 4KG2 d'amour brut.

 

Oui, 4kg2 : Vadim, c'est une belle brioche à croquer !

 

 

 

IMG_3188.JPG

 

 

 

IMG_3202.JPG

 

 

IMG_3206.jpg

 

IMG_3220.JPG

16:00 Publié dans Jolis Mômes, Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (78) | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

20/05/2011

❤ Fiesta ! ❤ (jamais 2 sans 3)

Pour les deux ans du haricot, impossible de ne pas marquer le coup !

 

D'autant plus qu'avec l'arrivée imminente de Numérobis, on voulait que le haricot ait son petit quart d'heure de gloire rien qu'à lui. Et c'est ainsi que le haricot coco s'est retrouvé à souffler ses deux petites bougies non pas une fois, ni deux, mais trois fois !!

 

 

Rétrospective :

 

Le 04 mai, D-DAY, le haricot coco a soufflé ses bougies en petit comité, avec ses parents gaga devant sa petite bouille réjouie. Pour la circonstance, il a eu droit à un fameux macaron Pierre Hermé. Monsieur Haricot coco ne badine pas avec la Gastronomie et ne nous aurait pas pardonné un impair de ce côté là !

 

 

IMG_0570.jpg

 

 

Puis, le samedi, il a eu droit à une petite fiesta avec d'autres culottes courtes. On aurait bien organisé ça chez nous mais j'avoue qu'à 8 mois de grossesse, j'ai préféré opté pour la facilité en passant par le Café Grenadine : Je vous le conseille vivement ! L'accueil a été délicieux.

 

Ils nous ont préparé une formule avec des muffin's, bonbons, un gâteau et des jus de fruits bio. Nous nous sommes donc régalés et pendant que nous goûtions aux petites mignardises disséminées sur les tables, nos petites têtes blondes étaient occupés à jouer aux apprentis cuisiniers ou encore à la marchande grâce à tous les jouets mis à disposition.

 

 

IMG_2813.jpg

 

 

IMG_2814.JPG

 

Sixtine, la jolie puce d'Emilie sans Chichi, était aussi de la partie et on peut dire qu'elle est, elle aussi, "légèrement" gourmande !

IMG_2816.JPG

 

 

IMG_2818.JPG

 

 Fantine était aussi là pour aider son copain à souffler ses bougies

IMG_2819.jpg

 

IMG_2822.jpg

 

 

IMG_2823.JPG

 

IMG_2825.JPG

 

 

IMG_2847.JPG

 

IMG_2855.JPG

 

 

IMG_2864.JPG

 

 

IMG_2869.JPG

 

 

IMG_2872.jpg

 

 

IMG_2890.JPG

 

IMG_2897.JPG

 

IMG_2911.JPG

 

 

 

Et pour terminer, il a passé son dimanche chez Papy et Mamy, ravis de pouvoir le dévorer tout cru !

 

IMG_2943.JPG

 

IMG_2944.JPG

 

 

IMG_2952.jpg

 

 

IMG_2964.JPG

 

IMG_3002.jpg

 

 

Et au final, autant vous dire que dimanche soir, Monsieur haricot coco s'est jeté dans son lit, épuisé - non pas par le poids des années - mais plutôt par le marathon d'anniversaires que nous lui avions concocté !

17:02 Publié dans Jolis Mômes, Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

16/05/2011

"Une folle envie" ... d'aller le voir ? Ca tombe bien (concours inside)

Il y a plusieurs semaines, avec célinette on a eu la chance d'assister à une avant première.

Il s'agissait du film "Une folle envie" 

 

19623935.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052033.jpg

 

 

Avant d'assister à cette avant première, j'avais déjà repéré l'affiche, interloquée devant cette phrase "Il faut 104 rapports en moyenne pour avoir un enfant. Bon courage !"

Ce chiffre m'a vraiment étonné et je me suis alors rendue compte que j'avais eu beaucoup de chance pour mes deux haricots, venus après 3 et 4 mois d'attente seulement. On est bien loin de la moyenne donc... 

Et je sais à quel point l'attente peut être douloureuse... A partir du moment où on a décidé de faire un bébé, qu'on a le déclic, on peut difficilement s'empêcher d'y penser "Et là, c'est peut être la bonne ?". Et à chaque fin de cycle, revient cette même excitation "Si seulement ...

 

On dit souvent aux couples qui peinent à avoir un bébé qu'ils focalisent trop sur ce désir et qu'ils doivent penser à autre chose pour que ça fonctionne ... Certes, c'est bien joli de dire ça, mais à partir du moment où vous vous sentez prête, que vous voulez vous lancer dans l'aventure, il est difficile de faire "comme si de rien n'était".

 


104 rapports en moyenne pour faire un bébé, ça en fait des questions plein la tête, des tests de grossesse jetés dans la poubelle avec amertume, des espoirs déçus, des "peut être" qui s'évanouissent, des calculs pour tomber dans la bonne période, des consultations chez sa gynécologue avec cette même question lancinante "mais pourquoi pas nous ?"... Et le film justement s'attaque à ce sujet délicat 

 

 

Le Pitch ? Le voici :

Yann et Rose sont jeunes et beaux et "tombent" l'un sur l'autre. Un air de chabadabada et quelques mois plus tard, ils veulent voir les choses en grand ... plus précisément à 3.

Mais, les mois filent et rien ne se passent. Les tests s'enchainent et la réponse est toujours la même et tombe comme un couperet : non enceinte.

Le couple en vient alors à se poser des questions, à vouloir comprendre ce qui se passe, à chercher à identifier les causes de cet échec et enfin, à essayer le tout pour le tout pour parvenir à leur fin ... mais cette quête effrénée et ce désir d'être 3 ne risque-t-il pas, au final, de les éloigner l'un de l'autre ? 

 

 


Une-Folle-Envie-Clovis-Cornillac-1-580x386.jpg

 

19623925.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052001.jpg

 

19623926.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052001.jpg

 

19623933.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052023.jpg

 

 

 

Le film sort le 18 mai et je vous propose de gagner des places pour le découvrir à votre tour.

De mon côté, j'ai trouvé ça bien de faire un film sur ce sujet, d'autant plus que cela touche de nombreux couples. De plus, le réalisateur, Bernard Jeanjean, a pris un véritable parti-pris en choisissant l'angle de la comédie pour un sujet qui, de prime abord, peut s'avérer "lourd".

 

 

Il y a 3 x 2 places à gagner ! 

 

Donc au final 3 gagnants seront tirés au sort et pourront aller voir le film avec la personne de leur choix.

 

Pour cela, rien de plus simple, laissez moi un commentaire  et je tirerai au sort 3 personnes mercredi à 20H



----------------------------- ? -----------------------------

15/05/2011

Le Petit Quotidien : le journal des culottes courtes !

 

Petite, je me souviens que j'adorais le bruit du papier journal, ce bruissement si singulier à chaque fois que mon père tournait une page et son odeur particulière d'encre fraîche.

 

Et quand mon père n'était plus dans les parages, il m'arrivait de m'emparer du fameux journal pour, à mon tour, faire tourner les pages. Toutefois, je m'emmêlais souvent les pinceaux et le journal finissait en une boule compacte toute froissée.

 

Mais au-delà de ces contrariétés pratiques, je me demandais souvent comment mon père pouvait passer autant de temps à déchiffrer ces textes, écrits en si petit, que je jugeais abscons.

 

Et puis, en allant à l'école, j'ai trouvé des journaux adaptés à mon âge et je me souviens à quel point j'étais fière d'avoir, moi aussi, mon propre journal, illustré et bien plus ludique que celui de mon père. 

 

Et aujourd'hui, pour les 6 ans et +, il existe notamment LE PETIT QUOTIDIEN 

 

le petit quotidien,toutabo

 

 

Un quotidien qui leur permettra de prendre goût à la lecture, de s'instruire mais aussi de faire comme les "grands".

 

Ce "petit" journal est un 4 pages, ce qui favorise un apprentissage tout en douceur. Chaque jour, du lundi au samedi inclus, votre petite blonde pourra le découvrir dans la boite aux lettres : le Petit Quotidien deviendra alors son rendez-vous régulier avec l'actualité.

Et chaque samedi, il y a un petit supplément intitulé "Je m'amuse" avec 4 pages d'activité pour se distraire en famille.

 

En le feuilletant, il trouvera sur la Une le sujet du jour mais aussi la météo ! Ainsi, au-delà de pouvoir parler de la pluie et du beau temps avec la boulangère, votre lecteur en herbe pourra s'initier à la géographie ("Regarde, à Poitiers, chez papily et mamily, il va y avoir un grand soleil !"). Ensuite, les pages intérieures (2 et 3) reprennent le sujet mis en avant sur la Une en le décortiquant (il y a de petits encarts informatifs avec des chiffres clés, des définitions ou encore des quizz sous forme de questions / réponses, etc.)

Et, pour finir sur une touche d'amusement, la dernière page comporte une bande dessinée et le "jeux du jour" 

 

Ainsi, le Petit Quotidien est un bon moyen pour les 6 ans et plus de s'ouvrir au monde, d'apprendre et de découvrir des tas de choses tout en s'amusant et en se distrayant. 

 

 

le petit quotidien,toutabo

 

  

Et au niveau du prix ? 

 Vous pouvez l'acheter directement via son éditeur (Play Bac) avec un abonnement pour 5 mois à 44€

Mais chez Toutabo (un site d'abonnements magazines qui propose des abonnements à prix avantageux sur plus de 900 abonnements magazines), vous pourrez trouver une offre intéressante avec un abonnement pour la même durée à 40€ (1 n° par jour du lundi au samedi soit un total de 130 n°) 

 

Billet sponsorisé par Toutabo

09:00 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : le petit quotidien, toutabo | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------