Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2013

Joséphine

 

Vous connaissez certainement Joséphine, celle qui, sous la plume de Pénélope Bagieu, a une vie tout à fait fascinante.

Joséphine, c'est une trentenaire, célibataire, impulsive, spontanée et maladroite, qui rêve du grand amour.

 

Les aventures trépidentes de ce petit bout de femme, aux courbes arrondies et au caractère bien trempé se trouvent portées sur grand écran, dans une libre adaptation d’Agnès Obadia.  

Étant une fan des BD, j'ai tout de suite eu envie d'aller voir ce que cela donnait du côté du 7ème art. Et ça tombe bien car j'ai eu l'occasion de le voir en avant première.

 

Bilan : j'ai vraiment était séduite par le film et j'ai retrouvé l'humour décapant qui me plaît tant dans la BD. Le film est réellement rafraichissant.

Les acteurs sont parfaits et emmènent le film avec eux. Marilou Berry incarne à merveille Joséphine : oeillades en biais, sourire mutin, regard malicieux, sourire pincé ... Jospéhine c'est elle, pas de doute.

 

 image001.jpg

 

Synopsis : Joséphine, 29 ans trois-quarts, obnubilée par la taille de ses fesses, source de tous ses problèmes, n’a toujours pas trouvé l’homme de ses rêves-non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants…Sa seule consolation, c’est qu’elle vit avec Brad Pitt...consolation de courte durée puisque c’est son chat. Quand sa sœur lui annonce son mariage, c’est la goutte d’eau qui fais déborder la tasse à café. Elle s’invente alors une histoire d’amour avec un riche chirurgien brésilien qui lui a demandé sa main et l'emmène vivre au bout du monde.Facile à dire…Ce (petit) mensonge va l'entraîner dans un tourbillon d'aventures.

 

 

Et la bande annonce c'est par là :

 


 

A partir du 19 juin sur les écrans

15:49 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : joséphine, film, cinéma, bd, pénélope bagieu | |  Facebook |

08/01/2013

Si on se faisait une toile avec les culottes courtes ?

 

Qui dit "vacances" dit "activités avec les culottes courtes".

Et en hiver, il faut rivaliser d'ingéniosité afin de trouver des idées compatibles avec le froid, voire la pluie, et avec les journées trop courtes.

 

Ainsi, le cinéma et ses salles obscures apparaissent comme un refuge séduisant ! Encore faut-il trouver le film que l'on veut aller voir avec eux.

 

De notre côté, avec le haricot, on a eu la chance d'aller voir ...

 

 

 

 

NEMO EN 3D


Ou l'odyssée marine d'un petit poisson clown à la recherche de son fils

 

Pour fêter les 10 ans de ce film déjà culte, qui n'a pas pris une ride, vous pourrez aller le voir sur grand écran et en 3D dès le 16 janvier. De notre côté, nous avons eu la chance de le voir en avant première.

 

Le pitch : Marin est un poisson-clown très papa-poule, qui mène une existence paisible avec son fis unique, Nemo, le long de la grande barrière de corail australienne. Quand Nemo est capturé par un plongeur, son père s’engage dans un immense périple à travers tout l’océan... Avec l’aide de Dory, un poisson-chirurgien très serviable mais un rien amnésique, Marin va remuer ciel et mer pour retrouver la trace de son fils, croisant sur sa route des personnages aussi drôles que loufoques : requins membres du club des Mangeurs de Poissons Anonymes, tortues surfeuses ou encore dentiste amateur d’aquariums ! La route sera longue jusqu’au petit Nemo...

le-monde-de-nemo-en-3D.jpg

 

Au final : j'ai adoré et mon fils aussi !

A la base, il adore Némo et l'a visionné une bonne dizaine de fois au point que je suis toujours étonné quand je le vois sursauter à certains moments du film. Donc là, il était ravi de le voir sur un grand écran et en 3D. De mon côté, j'ai également beaucoup apprécié suivre les tribulations de ce petit poisson au caractère bien trempé ! Et la 3D apporte un véritable +. Je ne suis pas toujours convaincue de l'intérêt de mettre tous les films à la sauce 3D mais là, il faut bien reconnaître que les fonds marins, en relief, ça a tout de suite plus de charme ! Belle idée donc ce projet anniversaire.

Seul petit regret : les lunettes 3D ne sont pas toujours adaptées aux petits têtes de nos culottes courtes.




NIKO LE PETIT RENNE 2


Il s'agit d'un joli conte moderne, mettant à l'honneur une famille recomposée de rennes.

 

Le pitch : "Tandis que son père est toujours absent à sillonner le ciel dans la brigade du Père Noël, Niko le petit renne voudrait que ses parents se retrouvent et qu’ils forment enfin une vraie famille. Mais sa mère a une surprise pour Niko : elle a rencontré quelqu’un, Lenni, un renne qui a un fils nommé Johnny. Le rêve de Niko est alors brisé. Dans cette famille recomposée Niko doit s’occuper de Johnny, son nouveau petit frère. Mais un jour celui-ci est kidnappé par le loup blanc et sa horde de vautours ! Accompagné de son fidèle ami Julius l’écureuil volant, Niko démarre alors une grande aventure à la recherche de Johnny, avec à la clef, l’acceptation d’une nouvelle famille…."


NIKO+LE+PETIT+RENNE+2.JPG


Au final, mon fils a adoré. L'histoire est simple, facile à comprendre et il a vite été embarqué dans cette aventure familiale rocambolesque !

(donc parfait pour les plus jeunes - sachant que le mien n'aime pas trop quand ça fait peur !)

De mon côté, j'avoue que je me suis légèrement ennuyée ...

 

 

 

ERNEST ET CELESTINE

 

Une rencontre touchante et émouvante entre deux êtres que tout semble opposer

Le pitch :Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.


ERNEST ET CELESTINE.jpg

 J'ai été totalement séduite par ce film. J'ai été emportée par les images, les dialogues, la force de l'histoire, etc. Un film magnifique ! En revanche, le haricot, quant à lui, a eu un peu peur ... Je me demande s'il n'était pas un poil trop jeune pour tout comprendre. En tout cas, il a adoré voir cet ours mal leché et cette souris malicieuse se faire un gros câlin !

 

 

08:00 Publié dans Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cinéma, enfants, némo 3d, niko le petit renne, ernest et celestine | |  Facebook |

16/05/2011

"Une folle envie" ... d'aller le voir ? Ca tombe bien (concours inside)

Il y a plusieurs semaines, avec célinette on a eu la chance d'assister à une avant première.

Il s'agissait du film "Une folle envie" 

 

19623935.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052033.jpg

 

 

Avant d'assister à cette avant première, j'avais déjà repéré l'affiche, interloquée devant cette phrase "Il faut 104 rapports en moyenne pour avoir un enfant. Bon courage !"

Ce chiffre m'a vraiment étonné et je me suis alors rendue compte que j'avais eu beaucoup de chance pour mes deux haricots, venus après 3 et 4 mois d'attente seulement. On est bien loin de la moyenne donc... 

Et je sais à quel point l'attente peut être douloureuse... A partir du moment où on a décidé de faire un bébé, qu'on a le déclic, on peut difficilement s'empêcher d'y penser "Et là, c'est peut être la bonne ?". Et à chaque fin de cycle, revient cette même excitation "Si seulement ...

 

On dit souvent aux couples qui peinent à avoir un bébé qu'ils focalisent trop sur ce désir et qu'ils doivent penser à autre chose pour que ça fonctionne ... Certes, c'est bien joli de dire ça, mais à partir du moment où vous vous sentez prête, que vous voulez vous lancer dans l'aventure, il est difficile de faire "comme si de rien n'était".

 


104 rapports en moyenne pour faire un bébé, ça en fait des questions plein la tête, des tests de grossesse jetés dans la poubelle avec amertume, des espoirs déçus, des "peut être" qui s'évanouissent, des calculs pour tomber dans la bonne période, des consultations chez sa gynécologue avec cette même question lancinante "mais pourquoi pas nous ?"... Et le film justement s'attaque à ce sujet délicat 

 

 

Le Pitch ? Le voici :

Yann et Rose sont jeunes et beaux et "tombent" l'un sur l'autre. Un air de chabadabada et quelques mois plus tard, ils veulent voir les choses en grand ... plus précisément à 3.

Mais, les mois filent et rien ne se passent. Les tests s'enchainent et la réponse est toujours la même et tombe comme un couperet : non enceinte.

Le couple en vient alors à se poser des questions, à vouloir comprendre ce qui se passe, à chercher à identifier les causes de cet échec et enfin, à essayer le tout pour le tout pour parvenir à leur fin ... mais cette quête effrénée et ce désir d'être 3 ne risque-t-il pas, au final, de les éloigner l'un de l'autre ? 

 

 


Une-Folle-Envie-Clovis-Cornillac-1-580x386.jpg

 

19623925.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052001.jpg

 

19623926.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052001.jpg

 

19623933.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101217_052023.jpg

 

 

 

Le film sort le 18 mai et je vous propose de gagner des places pour le découvrir à votre tour.

De mon côté, j'ai trouvé ça bien de faire un film sur ce sujet, d'autant plus que cela touche de nombreux couples. De plus, le réalisateur, Bernard Jeanjean, a pris un véritable parti-pris en choisissant l'angle de la comédie pour un sujet qui, de prime abord, peut s'avérer "lourd".

 

 

Il y a 3 x 2 places à gagner ! 

 

Donc au final 3 gagnants seront tirés au sort et pourront aller voir le film avec la personne de leur choix.

 

Pour cela, rien de plus simple, laissez moi un commentaire  et je tirerai au sort 3 personnes mercredi à 20H