Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-02 | Page d'accueil | 2010-04 »

31/03/2010

Décidément Sessun aura ma peau !

 

Décidément, Sessun a donné le ton et me laisse KO.


Ma volonté est lasse, hélas et la tentation, quant à elle, est bien là !

 

Après avoir succombé à quasiment toute la collection (je n'ai pas fini de vous dévoiler mes achats sessunesque ...) la marque a sorti son maillot Piou Piou à vous faire piaffer de plaisir.

 

Le voici :

 

 

 

29-03-2010-20-00-2-2-ill.jpg

 

 

 

Et pour rester dans l'envie printanière (à défaut d'avoir le temps...), voici une petite veste qui me fait craquer pour sa doublure liberty.

Elle est signée Virginie CASTAWAY

 



Veste « Etoile » en lin bleu, doublure liberty.
190 € (gloups ...)


 

13:56 | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : maillots de bain sessun piou piou | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

29/03/2010

Force bleue !

La blogo-mum ressemble en ce moment à un très joli arc en ciel : un zeste de rouge chez Célinette et Eve, une pincée de rose chez Nutella et Vanessa, une vague de bleu chez Charlie, une poignée de jaune chez Armelle, ... et ce n'est pas tout et c'est loin d'être fini !!!

 

Alors, quand la belle Célinette m'a lancé le défi du bleu, j'ai dégainé l'appareil photo pour traquer toutes les touches de bleu qui se sont invitées chez le haricot.


Et voici le résultat :


 

 

 

Recently Updated1.jpg

1. Sa chaise de metteur en scène
2. Son livre en textile cranté Editions Coq en pâte
3. Ma chaise ... pour le regarder jouer !
4. Sa vieille télé Fisher Price
5. Sa boite à jouets Potiron
6. Vinyle Jazz dans son cadre





Recently Updated.jpg

1. Patère converse offerte par ma soeur
2. Petite voiture en bois
3. Mobile nuages
4. voiture et avion en crochet ANNE CLAIRE PETIT
5. Mobile anges Trousselier







Recently Updated2-1.jpg



Bon du coup, zouuu je demande du bleu chez Capucine, du jaune chez Eve (allez on tourne) et du violet chez VirginieB (oui dur dur)


14:43 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

24/03/2010

Une Clothing Swap Party organisée par Soupline à ne pas manquer !

Ca ne vous a sûrement pas échappé : les collaborations entre les marques et les bloggueuses ont tendance à se développer.




Et comme toute union, cela se fait bien souvent en fonction des affinités : il faut trouver une marque qui vous plaise, un projet qui vous parle et après l'aventure conjointe peut commencer.

 



Et c'est ce qui s'est passé pour moi. Il y a quelques mois, j'ai reçu un délicieux petit mail me proposant de participer à un charmant projet : Une clothing Swap Party organisée par Soupline.


Alors forcément, quand un projet conjugue les notions de : fringues, échanges, bons plans, lieu extra, jolies rencontres et beauté du linge, ça fait "tilt" tout de suite.

 

 

 

 

7da31b921ussure.jpg







 

 

 

- La clothing Swap Party Kesako ?

C'est un évènement organisé par Soupline avec comme guest star nos vêtements qui sont chouchoutés et qui bénéficient d'un vrai traitement de star (à vous rendre jalouse !)

Comment ça marche ?

il suffit d'aller vous inscrire sur le site dédié à l'opération. Vous avez jusqu'au 30 mars inclus pour vous inscrire. Le troc concerne les vêtements adultes mais aussi ceux des tous-petits (0 à 3 ans). Je ferai une petite sélection préalable  parmi tous les vêtements proposés pour être sure qu'il ne reste que de jolies pépites, de quoi vous donner le tournis !

 

 

Çtiquette inscription.jpg

 

 

Si vous voulez plus d'infos, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Beauté du linge.

Vous y trouverez également mes petits conseils pour participer à cet évènement haut en couleurs et résolument "fashion".


Alors, pour celles qui veulent tenter l'aventure, je vous donne rendez-vous très vite ...




21:20 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : soupline, clothing swap party | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

22/03/2010

Le jeu des 7 erreurs ...

Il y a certaines marques pour lesquelles on est prête à dépenser ses deniers dûrement économisés ou encore des marques pour lesquelles on voue une confiance aveugle.

 

Et comme toujours, il y a les faits et la pratique et les deux ne sont malheureusement pas toujours associables.

 

Vous voulez des cas pratiques ? Un peu d'empirisme pour étayer cette thèse hautement consumériste ? Ok, voici nos cas pratiques :

 

 

1. Le fameux cas du Robert de Jérome Dreyfuss.

 

Les faits : les étincelles dans les yeux, le "chabadabada" dans le coeur, les mains moites ... tous les signes sont là : je suis amoureuse de Robert, de ses formes chaleureuses, de sa peau si douce, ... bref Robert je le veux... et j'ai eu la chance de l'avoir. Pour rappel c'était ici


En pratique : Robert aime se frotter contre moi mais il perd son éclat ... (et pas qu'un peu !). Son cuir ne tient pas la  route et devient verdâtre. Ses autres confrères connaissent visiblement un sort tout aussi dramatique (si j'en crois les échos qui sont parvenus à mes oreilles). Bref, moi qui espérais garder ce sac des années (et vu le prix, on a le droit de nourrir ce type d'espoirs) je me suis vite résignée.
Et pourtant, j'y ai vraiment fait très attention, je l'ai chéri mon Robert... jamais porté en temps de pluie, jamais posé par terre, ...

 

 

IMG_4507-1.JPG




IMG_4521-1.JPG








2. Les bottes Jonak


Les faits : elles sont jolies, j'aime leur couleur cognac et leur côté "terre-à-terre" qui me permet d'éviter les vertiges (oui, au-delà de 3cm de talon, j'ai une démarche de drag queen). Bref, elles me plaisent bien ces bottes et j'ai bien envie de fouler le bitume avec


En pratique : Ça pour fouler le bitume ... il faut vraiment le fouler ... parce que si vous marchez normalement, vous risquez fort d'avoir la semelle qui se désolidarise et qui part en vadrouille... En clair : la semelle est limée à tel point que je glisse à chaque pas. Et celles de ma cop' Angus ont fini en gruyère, pleine de trous ! Bref, je sais qu'il ne s'agit pas d'une marque haut de gamme mais quand même ... à 100€ la paire de bottes, on a le droit de s'attendre à une espérance de vie qui se compte en année(s) et pas en mois.




IMG_4522-1.JPG




IMG_4531-1.JPG




IMG_4533.JPG



IMG_4536.JPG




IMG_4537-1.JPG







Et vous, vous avez connu des fashion désillusions récemment ?


21:18 | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : sac robert, jérome dreyfuss, bottes jonak | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

20/03/2010

T'as le look Coco

Cela fait quelques temps que j'envisage de créer une "nouvelle rubrique"... avec en guest star : le haricot coco.



Après tout, pourquoi serais-je la seule à faire la belle ? A vous présenter mes derniers achats compulsifs ? A partager mes envies et mes coups de coeur ?



Le haricot coco aura donc lui aussi son petit boudoir mode. Les sociologues ne nous ont-ils pas annoncé l'ère du néo dandysme ?

 

 

 

 

IMG_4452-1.JPG





IMG_4458-1.JPG





IMG_4460.JPG







IMG_4465-1.JPG





IMG_4473.JPG






----------------------------- ? -----------------------------

18/03/2010

Des bébés à la consigne ?

91236426, Bonita Cooke /Flickr

 

 

Le choix du mode de garde n'est pas évident. Il s’apparente plus souvent au non choix : c’est le mode de garde qui vous choisit et rarement l’inverse.



De notre côté, on a eu beaucoup de chance car, contre toute espoir, on a obtenu une place en crèche. Et ça tombe bien car c'était en haut de notre "wish liste".
La crèche, je ne dis pas que ça a toujours été facile. Au début j’avais des nœuds au ventre et malgré l’adaptation de deux semaines, j’avais l’impression d’abandonner mon haricot coco dans une marée de bébés en culotte courte. J’avais l’impression que personne ne ferait vraiment attention à lui et qu’il serait tout seul à se languir de ses parents.

Et très vite, l’équipe a su me mettre en confiance. Tous les soirs, j’ai le droit à un compte-rendu de l’équipe sur la journée de mon haricot coco et sur « ses exploits du jour », je bénéficie également de leurs conseils avisés notamment pour éviter les petites rougeurs liées au frottement de la couche, etc.

Et puis je vois bien que le haricot coco est heureux d'y passer 3 jours 1/2 par semaine. Il gratifie les assistantes maternelles de son nouveau sourire (oui il a 2 dents maintenant !!) et il donne même la main à ses copines Marie-Lou et Louise. Il adore aussi faire le tour de la section en rampant, regarder les plus grands s'élancer dans le toboggan à balles, s'admirer dans la grande glace, profiter de la terrasse quand le temps le permet, ...


Aujourd’hui, je peux donc dire que notre mode de garde me satisfait pleinement. Mais voilà, j’ai appris il y a peu, que cet équilibre récent risquait fortement d’être ébranlé.

« La faute à qui ? » : au gouvernement ...

« Pourquoi » : ils estiment que l’encadrement en crèche est déjà largement suffisant à l’heure actuelle et prévoit de faire moins d’encadrement pour plus d’enfants accueillis. En prévision également, des personnes qui n’ont aucune qualification professionnelle pourront exercer dans les crèches ! (c’est bien non ?).

De nombreuses familles, de nombreux professionnels de la petite enfance et des syndicats ont déjà organisé des grèves dans toute la France mais on ne peut pas vraiment dire que le sujet ait fait la Une des 20H (oui c’est sur qu’il y a des sujets plus intéressant comme … Faut il vraiment citer tous les sujets qui ne servent à rien ??)

Bref, tout ça pour dire qu’avec le brun et le haricot, la crèche nous semblait être un bon mode de garde mais si cette réforme passe, autant dire que le haricot changera de mode de garde aussitôt. Les assistantes maternelles de ma crèche sont également révoltées par ce projet et certaines envisagent de faire des formations pour changer de métier.

C’est bien dommage de faire des économies sur le dos des tous petits et en plus de vouloir le faire en toute discrétion !

Voilà, c’est juste une note coup de gueule pour partager avec vous cette info.

Et si vous voulez plus d’info, vous pouvez aller sur ce site et pourquoi pas signer la pétition

www.pasdebebesalaconsigne.com

et sur le site de Marianne2

13:47 | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bébés à la consigne, modes de garde, crèche | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

16/03/2010

Rentrer dans la danse ?

La plupart des blogueuses sont blogophiles et c'est aussi mon cas : j'ai mon propre blog mais cela ne m'empêche pas de me délecter goûlument des autres blogs ...

Et c'est ainsi que les coups de coeurs des uns deviennent fréquemment ceux des autres.




Petit cas pratique ?

Vendredi dernier, la belle Cc a "innocemment" évoqué le sujet des "derbies, toutes souples, toutes douces, signées Anniel".

Il n'en fallait pas plus pour qu'elle me prenne dans ses filet et qu'elle me contamine avec sa petite découverte, devenue ma lubie du moment.



Alors, comme dirait l'autre que j'aime tant , "Mouton, mouton, Soumis, docile et sans rébellion, Bêê, bêê, j'suivrai : Tout c'qui vous plaît m'plaît."(Souchon)


Vous l'aurez donc compris, la blogosphère est un lieu de perdition absolu, où les envies vous assaillent, où vos penchants consuméristes se réveillent ... Fuyez, fuyez tant qu'il en est encore temps !!

(enfin, ... restez si vous voulez faire de jolies découvertes chez les uns et les autres et faire fondre votre coeur d'artichaut)




Bref, Cc je ne te remercie pas, mon panier vient d'être validé et bientôt mes petits pieds seront ornés de bien jolis souliers ...

Un cuir très souple, une marque de chaussons de danse, un prix assez léger qu'une danseuse, ... tant d'éléments qui ne m'ont pas permis de lutter bien longtemps ...

http://www.monshowroom.com/img-collection/4/1/9/2/5/41925-01-a.jpg

 

 

 

 

chaussures_Anniel

 





59€ et en vente sur le site Bazar parisien, Place des tendances, ...

12:10 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

12/03/2010

on reste connectés ?

Quand on a préparé notre week end à Berlin, il a bien fallu se rendre à l'évidence : le haricot ne ferait pas partie du voyage (températures polaires, plein de choses à voir à l'extérieur et des soirées dont on voulait profiter).
Nous avons donc décidé de laisser le haricot entre les mains expertes de ma mère (oui, elle en a quand même élevé 5).


Avant d'avoir le haricot coco, j'avais tendance à penser "Oh, je le ferais très très souvent ! Après tout, qu'est-ce que c'est de le laisser quelques jours ? Pas grand chose, tout le monde y gagne ! Allez, les doigts dans le nez ! "



Oui mais ça, c'était avant d'avoir le haricot coco car dans les faits, ce discours là est bien joli mais en pratique, c'est tout autre chose.




Quelques jours avant de laisser le haricot coco, j'ai eu cette petite boule dans le ventre et cette petite voix dans ma tête me serinant "le haricot va être complètement perdu, il a BESOIN de moi, je suis la seule à connaître la signification de tous ses grognements, à décrypter ses regards, à savoir quand il veut quelque chose ..."



Le brun me regardait pendant mes longues réflexions avec un oeil mi dubitatif mi amusé puis se replongeait dans le guide de Berlin.

Et puis on s'est retrouvé chez ma mère, les sacs débordants de son "nécessaire vital", à savoir ce petit hochet qu'il aime bien parce qu'il fait du bruit, son petit avion en crochet pour se faire les dents, son petit body qui lui va bien au teint, ses petits collants en laine qui tiennent chaud à ses gambettes dodues, sa crème solaire parce qu'il ne doit pas prendre le soleil sur ses récentes marques de boutons de varicelle, ... bref, une cargaison digne des bagages de Victoria Beckham lors de ses déplacements.


Sans parler de cette liste exhaustive, intitulée "le mode d'emploi du haricot", que j'ai remise fébrile à ma mère en insistant sur tous les us & coutumes du haricot : A 10H36 il fait souvent caca, à 15H39 il a parfois froid aux pieds, ...

Bref, ma mère a eu le même regard que le brun : mi dubitative, mi amusée. Mais moi je n'en démordais pas : "Chapitre. 27 : lexicologie sémantique des ses gazouillis et blabla et blablabla".


 

 

Et puis il y a eu les "au revoir", que j'avais répété au moins 5 000 fois dans ma tête : " Faire un grand sourire, dire au haricot coco qu'il va s'éclater, ses parents aussi, lui faire un bisou et partir la tête haute sans un regard en arrière". Dolto aurait été fière de moi !

 

Mais ça aussi c'est dans les faits, parce qu'en pratique, le taxi n'arrivait pas et je restais plantée là, à sourire nerveusement, la gorge serrée. Au final, j'ai voulu entonner mon petit sermon tant de fois repété puis les mots sont restés bloqués au fond de la gorge, les yeux se sont embués et ce fut une déferlante lacrymale. J'ai réussi à articuler un "bouhhh" j'ai embrassé le haricot coco et suis partie attendre le taxi dehors. Le brun m'a emboité le pas, toujours avec ce petit air mi contrit, mi amusé.

 

 

Et puis on a pris l'avion pour Berlin. J'avoue que pendant ces 4 jours, je pensais (très) souvent à lui et j'appelais ma mère deux fois par jour, l'air de rien "Alors ça va ? Il ne s'est pas cogné la tête hein ??" (regard consterné du brun et ton toujours aussi patient de ma mère)

Et puis, le fait de partir avec un couple d'amis très sympas et eux-mêmes parents d'un petit bout quasi du même âge, ça aide. On a fait le "seuvrage" ensemble !

 



Puis il y a eu le retour. L'impatience d'arriver, le trajet qui n'en finit pas ... Et là, le fait de le voir, la tête levée, aux aguets après avoir entendu ma voix, ça m'a envahie de bonheur.

 

 

Au final, je suis bien contente d'avoir "franchi le pas" : Le haricot coco a été comme un coq en pâte chez sa mamily, il a vu tous les animaux de la ferme, a regardé le potager, a reçu des tas de léchouilles de son Cancan, s'est initié au baby trott', a été innondé de calins de la part de sa mamily et il est revenu avec des joues toutes rouges (ce qui n'a pas échappé aux assistantes maternelles de la crèche qui étaient sous le charme)

 

 

Bref, ça n'a pas été évident de le laisser. Heureusement le brun et ma mère ont été plus que supers.

Et puis à notre retour, le fait de voir que le haricot coco avait été aussi bien, qu'il s'était amusé, qu'il avait trouvé refuge dans les bras de sa mamily, qu'il avait passé des heures à observer le ballet des chiens, qu'il avait bien mangé, bien dormi et bien ri,  ça m'a rassurée.



Et sa mamily a elle aussi eu un peu de mal à voir partir son petit haricot coco.

Du coup, c'est promis, il va vite revenir ! et cette fois-ci, allez on partira sur la semaine (de 5 jours hein ... le week end c'est avec nous, faut pas déconner)

 

 

 

On attendant, il suit assidûment toutes les activités de sa mamily sur Facebook !


 

 

 

 

IMG_3886.JPG

21:35 | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : première séparation avec bébé | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

11/03/2010

Berlin pin pin

Berlin ... je savais avant même d'y aller que j'allais aimer cette ville et mon instinct ne m'a pas trompé !

 

Cette ville est un diamant à l'état brut : elle a un potentiel énorme qui ne demande qu'à s'exprimer. Les nombreux artistes qui ont trouvé refuge dans la ville s'en chargent déjà. Berlin a le pouvoir d'une muse : elle inspire, elle insuffle des envies et elle permet à l'art de se libérer des carcans ordinaires.



Les habitants commencent à s'affranchir du poids de l'histoire et veulent écrire de nouvelles lignes : ils innovent, ils créent, ils inventent ...

 

S'ils s'affranchissent de l'histoire, ils ne l'oublient pas pour autant. Elle est à chaque coin de rue, dans tous les musées et dans tous les esprits. Pour autant, il y a une volonté latente de passer à autre chose, d'aller de l'avant et de ne plus regarder constamment en arrière. On ressent ainsi une énergie folle dans cette ville, une énergie qui vous électrise. Mais on sent tout de même que cette frénésie créative et parfois excessive : certains se brûlent les ailes en abusant de drogues. Là-bas, il est très facile d'en avoir et certains s'y perdent.

 

Toutefois, il y a autre chose qui m'a marqué : la ville est incroyablement chaleureuse. Même si le soir, tous sortent bière à la main et ne se déplacent jamais sans leur bière (dans le métro, dans les rues, ...) et que certains sont assez vite émechés, il y a un profond respect envers les "autres".  Ils discutent facilement entre eux, même s'ils ne se connaissent pas et sont très ouverts. La consommation d'alcool reste "bon enfant" et n'entraîne pas de violence. On se sent donc facilement en sécurité où que l'on soit.

 

Enfin dernière chose et histoire de tordre le cou à une idée reçue : en y allant, je m'attendais à des rues immaculées, à des gens qui ne traversent que sur les passages piétons avec l'assentiment du bonhomme vert, ... au final, rien de tout ça ! (en tout cas à Berlin) les rues ne sont pas d'une propreté exemplaire et les habitant d'une attitude civique irréprochable (oui, oui certains traversent hors passages piétons !!!). Bref, ça déculpabilise un peu de voir ça.



 

Cette ville est donc un vrai musée à ciel ouvert, les murs sont couverts de graffiti (ça change des tags français ! Pour info, les tags sont les signature et les graffitis sont des dessins, des fresques), il y a de nombreux centres culturels qui sont ouverts à tout public et gratuits, il y a plein d'endroits pour déguster de bons petits plats pour pas grand chose... bref une ville où il fait bon se balader (enfin prévoyez quand même une bonne écharpe et un bon manteau !!)

 

 

 

 

> Des artistes qui exposent leur art dans des centres culturels ouverts à tous (il faut dire que la ville est très grande et que la densité n'est pas si importante : les berlinois ont de la place ! Et ils en profitent)

CSC_0547.JPG
 
 
 


IMG_4036.JPG
 
 



IMG_4051.JPG
 
 
 


IMG_4082.JPG
 
 
 




IMG_4092.JPG
 
 
 
 
IMG_4212.JPG
 
 
 
 



IMG_4226.JPG
 
 
 
 
 


 
 
 
 
Des musées fabuleux
 
 

IMG_4107.JPG
 
 

IMG_4278.JPG
 
 




IMG_4284.JPG
 
 
 
 
Des monuments magnifiques et chargés d'histoire
 

 
DSC_0567.JPG
 
 
 



IMG_4316.JPG
 
 
 
 
 
DSC_0446.JPG
 
 
 


IMG_4406.JPG


 

Des bars et restos très très sympas !


 
 
IMG_4159.JPG
 
 
 





IMG_4170.JPG
 
 



IMG_4362.JPG




IMG_4385.JPG
 
 



IMG_4380.JPG
 
 
 
 
 
 




Par contre, des goûts vestimentaires un peu ... comment dire ... singuliers
 
 


DSC_0486.JPG
 
 
 
 
IMG_4428.JPG
 
 
 
 
Des boutiques design très sympa ...
 
 
DSC_0644.JPG
 
 


IMG_4204.JPG
 
 
 

IMG_4206.JPG
 






Des situations incongrues
 
 
DSC_0522.JPG
 
 
 
 
 
 
 
 




 

 

 





 

 

10:44 | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : berlin | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------

09/03/2010

Pic Nidouille : une petite visite s'impose !

Au détour de mes pérégrinations sur la toile, je me suis retrouvée sur le site de Pic Nidouille et là ... ce fut immédiatement le coup de coeur.



Il faut dire que la boutique regorge de trésors en tout genre : des meubles vintages savamment arrangés dans l'esprit rétro, des jouets tout doux, des pommes qui entonnent la mélodie des Beatles, des vêtements dans lesquels on plongerait bien le haricot pour lui donner un air canaille-chic, etc.

 


Du coup, au-delà de leur blog, j'ai voulu découvrir leur univers et on peut dire que je n'ai pas été déçue : la boutique ressemble à une caverne d'Ali Baba et les yeux ne savent plus où se poser ... tous les sens sont en éveil et la main sur le portefeuille, on est prête à dégainer pour partir avec un petit butin (le plus dur reste à choisir parmi tous les trésors qui trônent dans la boutique)

 

Et en plus du butin on repart avec le sourire aux lèvres car l'accueil est des plus chaleureux et des plus souriant, et ça fait du bien ! N'hésitez donc pas à poser vos questions, vous serez très bien conseillée et avec beaucoup de douceur.

 

Vous y trouverez plein de créateurs de talent : April Shower polders (et leur beau linge de lit qui vient de sortir), Barnabé aime le café, les petits bla-blas, bobo choses, ...

 

 

Petite visite guidée de la boutique :

 

 

 

 

IMG_3868.JPG





IMG_3867.JPG



IMG_3859.JPG




IMG_3860.JPG

Avec en guest les petits pieds londonien du haricot coco qui se mettent à mouliner de plaisir devant un si joli spectacle



IMG_3863.JPG






IMG_3864.JPG




IMG_3865.JPG





Il y en a un qui changerait bien de chambre ....



IMG_3866.JPG









Pic-Nidouille - 22 rue des Ecoles - 75005 Paris - 01 44 07 11 51
du mardi au samedi de 10h à 13h30 et de 14h30 à 19h.





Et bien entendu, je ne suis pas repartie sans rien, ... la suite bientôt !
Et je vous montre également très vite les photos de Berlin, une capitale à voir absolument !

 

20:17 | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : pic nidouille, boutique déco bébé | |  Facebook |

----------------------------- ? -----------------------------