Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2014

Au cirque d'hiver

 

Dans sa hotte, le Père Noël avait glissé des places pour le Cirque d'hiver.

Il les a déposé la nuit de Noël, sous le sapin, pour le plus grand plaisir des briochettes.

 

Évidemment, ils trépignaient d'impatience à l'idée d'y aller et n'ont vraiment pas été déçus par le spectacle (il est trop fort ce Père Noël !)

 

Tout d'abord, le lieu est incroyable, majestueux, empreint de magie. Pour le petit rappel historique, le Cirque d'Hiver est une très ancienne institution parisienne, créée en 1852 et s'appelait à l'origine "Cirque Napoléon", en l'honneur de Napoléon III.

 

Ainsi, pendant plus de 2H, les acrobates, trapézistes, clowns, tigres, chevaux, ... se sont succédé pour nous en mettre plein les yeux, tandis que l'orchestre nous en mettait plein les oreilles ! Un régal pour les yeux et les oreilles donc !

 

Les petits ne savaient plus où donner de la tête et restaient bouche bée devant les prouesses qui se jouaient devant eux tout en éclatant de rire devant les facéties des clowns.

 

Notre "grand" de 4 ans est resté complètement captivé du début à la fin alors que notre "petit" de 2 ans commençait un peu à décrocher vers la fin. Mais heureusement, une entracte est prévue pendant laquelle les petits peuvent se dégourdir les jambes et vous faire les yeux doux pour une barbe à papa.

 

 

On y retourne quand ?

Très vite !

 

photo(31).JPG

 

photo(18).JPG

photo 1(4).JPG

IMG_7311.jpg

IMG_7312.JPG

IMG_7292.JPG

 

IMG_7321.jpg

Encore merci à Bertrand & Jeny pour ce beau cadeau !

07:18 Publié dans Bonnes Adresses, Rubrique à Brac | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cirque d'hiver, bouglione, paris, sorties enfant | |  Facebook |

19/11/2009

La fin du crédo métro boulot dodo grâce à la thalasso

Jeudi c'est l'humeur qui prime et après 4 jours de thalasso, de grand air et d'horizon sans fin, je me dis que Paris ne me manque pas tellement, dingue non ?

 

 

En fait, ma ligne 13 ne me manque VRAIMENT pas, d'autant plus qu'elle est souvent encombrée et que les trajets ne sont pas réellement une partie de plaisir...

Ca donne plutôt ça même

 

IMG_0335.JPG


désolée l'image est un peu floue mais ma main tremblait certainement d'énervement à ce moment là !
Sans parler de ce qui s'en est suivi : se faufiler à l'intérieur du wagon, tenir en équilibre entre l'aisselle de la voisine de droite et l'épaule du voisin de gauche, respirer l'haleine du type d'en face et les relents d'urine et supporter le brouhaha de la machine en marche qui couvre tous les sons sur son passage.


Bref, pas vraiment excitant comme trajet ...


Et là, depuis 4 jours, aux thermes de Saint Malo, on savoure les espaces à perte de vue, la mer qui lèche la plage en faisant ses va et vient, les bouffées d'air frais, les joues rosies, les lèvres légèrement salées, et la berceuse entonnée par les ressas de la mer.


On est loin, très loin même de la ligne 13 et de la vie parisienne, trépidente certes, mais surtout harassante !


On prend du plaisir à goûter à cette parenthèse iodée, à se faire chouchouter et à montrer la mer à son haricot pour la première fois, même si celle-ci a tendance à le faire piquer du nez très vite.
Enfin, ... piquer du nez quand il est dehors parce que sinon, l'air marin a plutôt tendance à le surexciter et à lui donner envie de faire la fête à ses parents à 3h du matin...



IMG_0486.JPG


IMG_0484.JPG

IMG_2048.JPG


IMG_2060.JPG





 

06:54 | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : les thermes de saint malo, metro, paris, détente | |  Facebook |